lubrifiants industriels

À quoi servent les lubrifiants industriels de graissage ?

La lubrification fait partie des opérations essentielles au sein d’une industrie. Un procédé de lubrification est primordial pour permettre un bon fonctionnement d’un outillage.

Lubrification : un enjeu majeur pour l’industrie

Dans une industrie, les techniciens de maintenance emploient souvent un fluide de graissage. Il s’agit notamment d’un produit destiné pour l’application de la lubrification industrielle. Celle-ci consiste donc à affaiblir les grattements entre deux pièces. Par cette action, l’opération va apporter un frein à l’usure des équipements. Dans ce sens, elle favorise la protection des pièces contre la corrosion, l’absorption et l’atténuation des chocs, l’élimination des contaminants, etc. Les lubrifiants industriels graissage peuvent avoir différentes formes, à savoir :

  • D’huiles
  • De graisses
  • De pâtes

Selon les domaines d’application prévus, les équipes de maintenance industrielle peuvent recourir à des lubrifiants performants chez une marque spécialisée.

Les traits distinctifs des lubrifiants industriels

Primo, les huiles se déclinent sous différents types. Il existe par exemple les huiles mécaniques qui favorisent la protection des pièces en mouvements contre l’usure. Ensuite, il y a les huiles de coupe contribuant à la préservation des outils de l’échauffement et de l’usure. Selon les experts, les huiles finies renferment environ 15 à 25 % d’additifs. Ceux-ci peuvent être des additifs antioxydants, anti-usure, détergents, dispersants, anti-mousse ou anticorrosion.

Secundo, les graisses comprennent des éléments semi-solides et présentent une viscosité supérieure à celle de l’huile. Ce faisant, le graissage permet une lubrification plus efficace des outils et machines. Apparemment, les graisses de lubrification renferment entre 70 et 95 % d’huile de base et entre 0 et 10 % d’additifs. Sans compter la composition de 3 à 20 % d’un agent gélifiant ou épaississant.

Tertio, les lubrifiants solides sont généralement employés pour des conditions extrêmes. Cela concerne le graphite et le bisulfure de molybdène. Le premier s’utilise jusqu’à une température de 400 °C contre 450 °C pour l’autre. À l’évidence les pâtes lubrifiantes sont capables de supporter de fortes chaleurs par rapport aux huiles.

Quel est le meilleur produit de lubrification industrielle ?

Dans l’ensemble, le choix d’un lubrifiant industriel se fait en fonction des efforts de pression et des vitesses proportionnelles de déplacement. Sans oublier bien sûr la considération des modalités fonctionnelles du mécanisme et les conditions d’environnement. Pour simplifier la tâche, il est préférable de s’appuyer sur les conseils des spécialistes de produits de graissage et d’huiles. D’ailleurs, un fournisseur expérimenté dans le domaine doit pouvoir proposer des huiles antifriction ultra-performantes pour assurer une parfaite lubrification industrielle. Sans parler des produits dégrippants et des produits nettoyants haut de gamme. Tous les milieux de l’industrie de pointe peuvent y prendre part pour disposer d’une solution optimale pour limiter la casse des machines due à une défaillance de lubrification.